RDC:«la guerre à l’Est peut Hypothéquer le processus électoral»(Felix Tshisekedi Tshilombo)

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi a à son tour prononcé son discours ce lundi 27 février 2023 lors de la 52ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies qui se tient à Genève.
Le chef de l’État a déclaré que la situation d’insécurité de l’Est de son pays risque d’hypothéquer le processus électoral qui est en cours. C’était avant d’indiquer que malgré tout, le gouvernement est plus que motivé pour la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

« Quant aux élections générales, prévues pour le 20 décembre prochain, une autre matière qui touche aux libertés fondamentales et aux droits fondamentaux des citoyens, le gouvernement de la République et moi-même, attachons le plus grand intérêt et portons une attention soutenue à leur tenue en toute transparence, toute liberté sans exclusion basée sur des considérations politiques, tribales ou ethniques. Toutefois, la persistance de la guerre à l’Est de notre pays risque d’hypothéquer le processus électoral dont les opérations d’enrôlement sont déjà en cours, par la suite du déplacement massif de la population des zones de combat, de l’insecurité et l’inaccessibilité à ces zones », a-t-il déclaré.

Le premier citoyen congolais n’a pas manqué d’exhorter la communauté internationale à s’impliquer davantage, aux côtés de la RDC, pour la restauration de la paix et de l’autorité de l’État dans la partie Est du territoire national congolais.

Pendant ce temps, le processus électoral en RDC se poursuit . Actuellement, l’opération d’enrôlement et d’identification des électeurs est en cours dans les deux dernières aires opérationnelles.

Rédaction/zoometrezoom.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 21 =