RDC: Corneille Nangaa et Dénis Kadima, rien n’est plus comme avant

Depuis peu, l’esprit de ping-pong habite au milieu de Corneille Nangaa et Dénis Kadima.
L’ancien président de la CENI devrait perdre toute sa protection. S’il est encore sécurisé cela n’est qu’une grâce de Kadima.
Pour lui, il n’est pas question son ancien statut lui confère toujours le pouvoir d’être plus sécurisé. Un argument qui ne passe pas aux yeux de l’actuel patron de la centrale électorale.
Selon Kadima, son prédécesseur n’a plus droit au chapitre. Mais, il joui juste d’une faveur.
La réaction de Nangaa n’a pas tardé
«Mon statut d’ancien président de la CENI me donne droit à la protection. Ce n’est pas une faveur de Denis Kadima. La sécurité de Nangaa est une obligation légale en tant qu’ancien chef d’institution. Ce n’est pas la faveur de D. Kadima», réplique Corneille Nangaa après la levée de sa protection.

Corneille Nangaa se lance au cœur de l’actualité congolaise depuis qu’il s’est autoproclamé candidat président de la république.

Rédaction/zoometrezoom.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 8 =