Mort de 25 jeunes à Lubumbashi: le gouvernement provincial rabaisse sensiblement le bilan

C’est une grande confusion qui vient de se créer. Après l’incident survenu le 23 mars dernier à Lubumbashi ayant causé la mort de plusieurs jeunes JUNAFEC.
D’après la société civile/haut-katanga, le bilan est de 25 morts, 21 morts est le bilan selon le parti politique Union nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), et le gouvernement provincial vient de donner son bilan, celui de 8 morts dont un seul par balle.
Dans sa mise au point de ce dimanche 02 avril, le ministre provincial de l’intérieur Érick Muta Ndala, explique que 7 jeunes parmi les 8 sont décédés par noyade.

« En rapport avec les évènements du 23 mars dernier, le conseil provincial de sécurité a institué une commission ad hoc pour enquêter sur les incidents malheureux survenus au niveau du pont jeté sur la rivière Naviundu. La commission, après avoir enquêté, a déploré 8 morts parmi lesquels un blessé par balle perdue et 7 par noyade ainsi qu’un blessé par qui est en soins intensifs et pris en charge par le gouvernement provincial « , dit-il.

En outre, Erick Muta précise que les présumés responsables de cet incident, font déjà l’objet des poursuites judiciaires.

« Les enquêtes judiciaires sont menées pour déterminer les responsabilités des uns et des autres, et les présumés auteurs font déjà l’objet des poursuites judiciaires  » a-t-il poursuivi.

Rédaction/zoometrezoom.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 26 =