Lualaba : La structure Que dit la loi élève ses étoiles jusqu’à l’obtention d’une décision

A La Tribune du cinquantenaire, les amis de Que dit la loi sont prêts pour leur enrôlement. Le parrain maître Antoine Kalima, héritier idéologique du feu Michel ILUNGA Kouvas, est motivé autant que sa base.
Au côté de là commissaire général de l’entrepreneuriat Bijou Kabwita, tous arborant des T-shirt du grand maître Kouvas.
Ce long cortège se dirige au centre d’enrôlement de l’école primaire Manika.


Pour y arriver, maître Antoine Kalima sera entraîné dans une longue procession par les membres de Que dit la loi en feu. Par cette mobilisation montre au-delà de toutes propositions, la structure Que dit la loi invite les Lualabais à s’approprier le processus électoral.

Unis comme un seul homme, dans une ambiance bon enfant, la foule a emprunté le boulevard LDK, passant par l’avenue maman MUJINGA, Okito, Foyer social, jusqu’au centre d’enrôlement, la densité était toujours bouillante.
La base naturelle de maître Antoine Kalima a au travers de chansons montré le soutien à son parrain.

Dans la salle, maître Antoine Kalima et madame Bijou Kabwita sont passés par toutes les étapes.
Ils sont désormais détenteurs de la nouvelle carte d’électeur.
A leur sortie, ils ont une belle histoire à raconter. Le message est clair, tous les congolais doivent s’enrôler.

Dans la suite du parrain de Que dit la loi, plusieurs membres de la structure se sont aussi acquittés de leur devoir civique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 15 =