Lualaba : Celui qui a réduit les conflits fonciers grâce à une approche pragmatique

Depuis sa nomination par la gouverneure Fifi Masuka Saini, Jean Pierre Kalenga Mupatayi, mieux connu sous les initiales JPKM, s’est illustré comme un acteur clé dans la gestion des affaires foncières, de l’urbanisme et de l’habitat dans la province du Lualaba. Grâce à sa vision et à son engagement, il a su transformer un domaine autrefois conflictuel en un modèle de transparence et de résolution de problèmes.

À son arrivée, JPKM a hérité d’un commissariat marqué par de nombreux conflits parcellaires. En misant sur la prévention et la médiation, il a réussi à instaurer un climat de confiance et de collaboration entre les différentes parties. Son approche pragmatique a permis de résoudre des litiges complexes et de réduire les tensions qui affectaient la stabilité de la province.

Parmi ses premières actions, Jean Pierre Kalenga Mupatayi a lancé une campagne de récupération des propriétés spoliées de l’État congolais. Par exemple, une parcelle importante a été restituée à la CENI et transformée en chantier pour la centrale électorale. Il a également empêché la construction illégale d’un supermarché sur un terrain destiné à un centre de captage d’eau.

Le commissaire Kalenga s’est aussi distingué par son soutien aux locataires expulsés de manière illégale et aux victimes de constructions anarchiques emportées par les eaux à Kakanda. Il a fait respecter les normes de construction, rappelant à l’ordre ceux qui ne s’y conformaient pas, notamment sur l’avenue Katako Kombe où un incendie avait ravagé une partie d’un bâtiment.

Sous sa direction, un plan directeur d’urbanisation a été mis en place pour Kolwezi, en collaboration avec les partenaires du gouvernement provincial. Des projets comme l’Acopime, visant à fournir des logements à loyer modéré, ont été lancés. Les constructions anarchiques ont été démolies pour assurer la conformité aux normes et améliorer la qualité de vie des habitants.

Jean Pierre Kalenga Mupatayi a proposé et obtenu l’approbation de plusieurs projets de lotissements modernes, tels que Walemba pour la zone industrielle, Katebi pour une cité balnéaire, et FATSHI CITY. Il veille également à ce que les maisons sociales en construction respectent les limites établies.

En tant que médiateur, JPKM a joué un rôle crucial dans la résolution de conflits, notamment entre l’église méthodiste unie et l’entreprise chinoise COMMUS. Son intervention a permis de relocaliser l’école NURU et de construire une nouvelle bâtisse, respectant les conventions signées entre les parties.

Jean Pierre Kalenga Mupatayi est connu pour son engagement direct auprès de la population. Qu’il s’agisse de défendre les droits individuels ou de résoudre des problèmes complexes, il est toujours présent sur le terrain. Ses visites régulières et son soutien aux habitants en difficulté ont été largement salués.

Malgré les critiques de quelques détracteurs, JPKM est largement reconnu pour son intégrité, son intelligence et son dévouement. Son leadership lui a valu le respect des habitants du Lualaba et un siège à la députation provinciale pour le territoire de Mutshiatshia. Il continue de travailler en étroite collaboration avec la gouverneure Masuka et à soutenir ses initiatives à travers sa fondation.

En somme, Jean Pierre Kalenga Mupatayi a démontré qu’avec une vision claire et un engagement sincère, il est possible de transformer un secteur problématique en un modèle de développement et de stabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 12 =